ECOLE ANASTASIA GROSS

Bienvenue dans un espace de formation sérieux, moderne et dynamique. Une Ecole à votre portée et tournée vers votre potentiel. En 1 année, Anastasia créé 4 Marques et 1 Brevet PERSOGRAPHIE® IDENTOLOGIE® THEME IDENTITAIRE® LE GRAND JEU DE LA PSYCHOGENEALOGIE® Toutes les formations et les jeux sont accessibles sur www.anastasiagross.com


Qui es tu vraiment ?

Publié par Anastasia Gross sur 1 Septembre 2022, 15:25pm

Catégories : #ARTICLES

Qui es tu vraiment ?

⌘  Et si tu arrêtais de te qualifier d’hypersensible, 
d’indigo, d’enfant cristal , d’enfant arc-en-ciel, 
de Dieu, de Déesse , de médium, de Maître, de chaman,  
de canal, de zèbre 
Ou de victime, de bourreau, d’être ceci ou cela 

De penser que l’autre est ton âme soeur, âme jumelle ou autres. 
Et si tu allais au-delà de toutes ces identifications.

En restant dans ces identifications de toi-même tu te bloques. 
Tu t’enfermes dans un rôle, dans une histoire.
Il n’y a plus de place pour autre chose.
En identifiant l’autre être ceci ou cela tu limites ta vision sur lui.
En identifiant ton couple tu crées aussi des limites
 et de la dépendance. 
Toutes ces identifications divisent  à l’extérieur et à l’intérieur. 
Tu crées une séparation en toi et avec l’autre.
Sois tu te places au dessus ou en dessous.

Concernant l’hypersensibilité, 
tu peux effectivement être très sensible mais tu n’es pas que ça. 
En disant que tu es hypersensible, tu ne vas pas au-delà de ça. 
Tu peux aussi te servir de cette croyance 
pour te trouver des excuses. 
Des excuses pour ne pas te dépasser. 
Des excuses pour te plaindre. 
Des excuses pour fuir les autres. 
Des excuses pour accuser les autres, la société, la vie  ....
Prends le temps de te poser et d’être honnête avec toi-même
. Ne culpabilise pas de t’être trouvé des excuses.
Tout le monde se trouve des excuses. 
Simplement si ta vie aujourd’hui ne correspond pas 
à ce que tu souhaites , il est peut-être temps d’évoluer 
vers davantage de responsabilité et de maturité. 

Certains enfants sont qualifiés d’indigos ou autres... 
et cela les enferment dans un rôle.
Ils développent un sentiment de différence et de séparation 
avec d’autres enfants qui ne sont pas qualifiés ainsi.
La notion d’inférieur ou de supérieur 
n’est qu’une vision limitée de l’ego. 
Des enfants naissent avec des capacités très développées 
et certains avec des qualités autres.
Il n’y a rien à comparer.
Les qualités ou les capacités de chacun 
sont sacrés et ont autant de valeur. 
Les qualités et capacités se développent chez tout le monde. 
C'est une question de chemin, de choix et de priorités.

Moins tu es identifié 
et plus il est possible de développer certaines facultés.
Plus tu es libre de croyances, de schémas, de peurs, 
de refoulements... Plus tu es disposé à vivre l'unité.
L'unité conduit à l'illimité.
Si tu dis à un enfant qu’il est lent, agressif, bête... 
Tu l’enfermes dans une croyance limitée de lui-même.
Et tu t'enfermes dans une vision limitée de l'enfant.
Ce n’est pas parce qu’un enfant à certains comportements 
qu’il doit être identifié à cela.
Tu peux dire par exemple :
« Quelquefois il t’arrive d’être agressif »
C’est très différent de :
« Tu es agressif » 
Tu peux ajouter après, une phrase 
que lui montre toute sa valeur.
Par exemple : 
« Je vois toute ta beauté » 

Il est essentiel de révéler les qualités de chacun 
sans les enfermer dans des identifications.
Quand tu es libre d’identifications tout est possible. 
C’est un champ de créativité plus vaste.  
Il y a aussi beaucoup d’Ego dans ces identifications. 
Des parts blessées qui veulent être reconnue.
En restant dans cette attente de reconnaissance, 
tu ne peux accéder à ta véritable nature. 
Ta véritable nature est au-delà des attentes, des croyances... 
Elle est libre.

Même si tu as des qualités ou des capacités 
qui te laissent penser que tu es par exemple médium. 
Ne t’enferme pas dans ce rôle. 
Tu peux dire par exemple que tu pratiques la médiumnité.
Si tu dis je suis médium, tu n’es plus que ça. 
Tu pourrais aller au-delà, bien au-delà.
Tu n’as peut-être même pas idée 
de ce qu’il est possible d’incarner... 
La vie est un mystère.
La vie est illimitée. 

Tu es ce que tu crois être.
Si tu arrêtes d’être ceci ou cela tu rentres dans l’illimité.
Donc tu rentres dans la vie, dans le vivant bien loin de ta tête 
Tu peux enfin vivre l’unité.

Sandra Hourdequin Mahamaya

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents