ANASTASIA PSYCHOGENEALOGIE

ANASTASIA PSYCHOGENEALOGIE

En entrant dans cet espace, vous pourriez bien vous y rencontrer. Découvrir vos profondeurs et lever tous vos blocages. Et retrouver l'apaisement. Un voyage vers soi à travers l'infini de l'arbre familial, son champs des possibles et la Psychogénéalogie.


Décodage de l'affaire Delphine Jubillar 1er jet

Publié par Anastasia Gross sur 22 Avril 2021, 17:09pm

Catégories : #Chaine Youtube

Décodage de l'affaire Delphine Jubillar 1er jet

Contrairement à la vidéo "Daval" sur Anastasia TV (You tube), j'ai eu envie d'écrire un article pour cette nouvelle affaire.

Je suis cette intrigue de près. Il s'agit d'une histoire vraiment mystérieuse et si crime il y a, alors c'est un crime parfait au jour d'aujourd'hui.

Vous le savez, je pratique et je forme en décodage de l'identité (pas celui des bouquins: etymologie, langue des oiseaux...

non bien autre chose de plus précis et personnel)

Je travaille sur l'identité depuis un moment de Delphine Aussaguel épouse Jubillar et de son mari Cédric Jubillar.

Il est évident qu'on y perçoit une empreinte importante qu'on retrouvait de la même façon chez Jonathann Daval et Alexia Fouillot, comme dans l'histoire de la Petite Fiona, l'affaire Curtis, dernièrement Aurélie Vaquier mais aussi Dupont de Ligonnes, le petit Grégory, la petite Maelys, Estelle ou même Fourniret et j'en passe.

Pour connaitre ou savoir reconnaitre cette empreinte et en connaitre le poids, il faut bien entendu avoir suivi mes cours.

Ils ont tous cette fameuse empreinte soit criminelle soit de victime criminelle.

Nordhal Lelandais ne l'a pas, il a une empreinte lui qui semble plus légère et pourtant il tue.

Et bien chacune de ses victimes portent dans leur identité cette empreinte.

Travaillant sur les générations précédentes je sais que cette empreinte n'est pas apparue comme par magie.

C'est la conjugaison des 4 dernières générations à partir d'un vécu complexe, traumatique bien souvent, qui viendra tenter de se solutionner de la sorte.

Le problème, c'est que rien n'est solutionné et que la marque de la douleur actuelle redonne un élan aux 4 futures générations.

Dans mes analyses, je constate alors que l'empreinte criminelle se rend présente dans tous les prénoms (par exemple de garçon).

Un jour j'ai eu le cas sur une descendance à étudier, aucune fille ne la portait, tous les garçons oui sauf 1 qui s'appelait Jérôme.

"J'ai l'air d'un homme" en langue des oiseaux, ceci le positionnait inconsciemment au rang des filles.

Il a pourtant lui même failli mourir.

Tous les autres garçons sont décédés, tous liés à l'élément métal.

Et quelques générations au dessus, nous trouvions 1 criminel non puni, le couteau à la main, le métal!

Lorsque dans un couple chacun porte cette empreinte, on sait pertinemment qu'il y a des notions de dépendance, d'attachement affectif et émotionnel trop fort, c'est même un excès dangereux. (l'affaire Aurélie Vaquier ici)

En cas de décision de rupture de l'un des 2, dans un couple mal aspecté par ces lettres précises, on va aller au chaos, à la violence! c'est certain!

Cette empreinte commune à ces 2 couples, parle aussi de prise de drogue, voire d'empoisonnement même

La prise médicamenteuse ou de substance peut-être réalisée à sa propre insu, on l'a appris dans l'affaire Daval.

Et c'est toujours lié à cette empreinte identitaire.

Il y a toujours une substance qui amène à la confusion.

Comme si pour passer à l'acte il fallait être dans une autre scène de théâtre.

Cela s'est confirmé dans les affaires Fiona, Daval, Lelandais ou Curtis.

Lorsqu'un personne disparait mystérieusement et que je reconnais dans son identité cette empreinte, cela me glace le sang car je sais qu'elle est certainement décédée.

Je peux alors tenter de remonter le fil de l'histoire, aussi tiré par les cheveux que cela puisse paraitre, on a un accès temporel et spatial dans une identité.

Je peux alors m'expliquer ce qui s'est passé ce soir là mais pour cela je vais travailler sur des théories.

La 1ère est l'histoire de cette soirée entre Delphine et Cédric .

Attention, ce n'est qu'une théorie, à l'heure d'aujourd'hui, Cédric est innocent alors contrôlez vos commentaire svp.

Si je m'en tiens à cette théorie nous invitant à penser qu'il l'aurait assassiné je vais entrer dans leur maison comme une petite souris et combiner leur identité afin de mieux comprendre ce qui aurait pu se passer.

C'est ce que l'on fait en Psychognénéalogie sur les Vécus précédents (quand on sait le faire bien-sûr).

Je ne mettrai pas en ligne mon analyse mais j'avancerai plutôt des questionnements en découlant.

J'ai également tenté d'analyser un éventuel départ de Delphine en pleine nuit, cela me mène curieusement à le même finalité.

Qu'elle ait rencontré un inconnu ou que ce soit Cédric et bien la fin est strictement la même dans les mêmes détails et c'est ce qui me trouble ici.

Je peux déjà avancer que Delphine sera retrouvée, un jour.

Voici quelques questions formulées à l'issue de ma première analyse:

Je précise qu'il s'agit d'une analyse à partir des lettres des prénoms et non des articles de journaux.

Delphine a-t-elle trop parlé ? un mot de trop ?

A-t-elle cherché à sortir de l'illusion ?

Aurait-elle pu être enceinte ?

Vivait-elle comme si de rien n'était ?

Que cachait-elle de son foyer, volets fermés ?

Delphine avait-elle des idées noires ?

Ce soir là quelle issue de secours cherchait-elle ?

Pour lui, était-elle vraiment à la hauteur ?

De quoi se sentait-elle coupable ?

A-t-elle réussi à s'extirper pour survire ?

Qui a changé, n'est plus le même ?

Qui a des absences sexuelles handicapantes?

Qui est l'enfant roi ?

Qui est sa mère ?

Qui ne se contrôle pas ? est impulsif ?

Qui a la main qui leste ?

Qui est imprévisible ?

Qui est malin ? machiavélique ? diabolique ?

Cédric pouvait-il terminer, achever son "toi" ?

Cédric pouvait-il sortir de lui et devenir rigide, trop même ?

Cédric aspire-t-il à être reconnu, vu ?

Cédric a-t-il la capacité et la force de barrer l'accès, l'issue ?

Comment étouffe t-on l'affaire ici ?

Quels sont les mensonges ?

Serait-elle sous terre mais pas à même la terre ?

A suivre.

Anastasia Gross

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents