En entrant dans cet espace, vous pourriez bien vous y rencontrer. Découvrir vos profondeurs et lever tous vos blocages. Et retrouver l'apaisement. Un voyage vers soi à travers l'infini de l'arbre familial, son champs des possibles et la Psychogénéalogie.

Les phobies à travers la psychogénéalogie

Les phobies à travers la psychogénéalogie

Si nous allions rechercher par exemple des causes ayant pu engendrer un sentiment de survie, un instinct pour ne plus revivre ce stress.
La phobie viendrait alors sauver un ancêtre d'une situation qu'il aurait vécu au plus haut degré de stress ?

Je vous raconte mon histoire:

Petite j'ai toujours eu peur des gendarmes non pas les gens d'armes mais de ces petites bestioles qui vivent dans le bois ou sur les arbres. Mais j'avais aussi toujours peur d'aller en prison un jour.
Vraiment j'avais une peur panique de ces insectes parce qu'ils étaient toujours par deux ou trois et au fond de moi j'avais l'impression qu'ils allaient me sauter dessus


Lors de mes recherches généalogiques à Vannes, je me suis retrouvée à discuter dans une rue qu'avaient habité mes ancêtres.
Une vieille dame qui passait ses vacances dans la maison de famille dans cette rue justement me dit une phrase qui m'a beaucoup marqué:
'' Dans le temps il y avait une prison en haut de la rue et ma grand-mère m'avait expliqué que petite on lui disait souvent quand elle jouait dans la rue avec les autres enfants que s'ils n'étaient pas sages on viendrait les chercher et ils iraient en prison.''

Sur le coup c'est vrai que j'ai ressenti quelque chose au fond de moi mais ça n'a pas tilté de suite.
Il aura fallu que au calme posée je me remémore son récit pour en comprendre l'impact sur ma jeunesse.
Ce qui est drôle après c'est que je n'ai plus jamais eu peur ni de ces insectes ni de la prison.
Des années avant j'avais passé le concours de gendarmerie. Les portes étaient restées fermées.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :