ANASTASIA PSYCHOGENEALOGIE

ANASTASIA PSYCHOGENEALOGIE

En entrant dans cet espace, vous pourriez bien vous y rencontrer. Découvrir vos profondeurs et lever tous vos blocages. Et retrouver l'apaisement. Un voyage vers soi à travers l'infini de l'arbre familial, son champs des possibles et la Psychogénéalogie.


La Psychogénéalogie expliquée ici 3 ème partie

Publié par Anastasia Gross sur 8 Octobre 2020, 22:39pm

Catégories : #ARTICLES

La Psychogénéalogie expliquée ici 3 ème partie

Le syndrome d’anniversaire :

Un enfant arrive au moment du décès d’une grand-mère, l’évènement est heureux si cette personne était aimée, la mémoire est conservée. L’ancien part et laisse la place à l’autre. Un décès peut survenir pendant la gestation d’un enfant. L’enfant ressent les émotions d sa mère au moment de l’évènement. Un traumatisme n’a pas été exprimé. Ces constatations incitent à dérouler le fil et nous interrogent sur les sens. Le choc peut être rude mais peut être désamorcé en le mettant à sa juste place. Prenez contact avec vos émotions sans dramatiser. Le symptôme permet de découvrir le non-exprimé de nos ancêtres préférant souffrir intérieurement sans parler plutôt que de faire souffrir les autres membres du clan. Il est bon de creuser un peu face à des angoisses. En descendant dans ma généalogie, on trouve des alsaciens ayant fui la région plutôt que de devenir allemands. Des familles se sont trouvées partagées et des héritages ont été mal faits. On trouve plus loin des mutations de France en Afrique du Nord, pour de raisons professionnelles. Resituer ces évènements permet de les conscientiser, de les accepter et de les maintenir à leur juste place. Le non dit se transmet par des voies subtiles de la nature humaine : les non dits protecteurs. L’ombre travaille en nous en sourdine comme une forge infernale. Découvrir l’évènement ramène la paix intérieure.
Les maladies de nos ancêtres nous renseignent sur leur histoire de famille. Mon grand-père est mort d’un cancer à l’estomac dans de terribles souffrances....J’ai mieux compris la raison quand j’ai su qu’il avait perdu une fille morte à la naissance, un fils à 19 ans à la suite d’un accidente de voiture. J’avais un lien affectif énorme avec lui, il est mort quelques mois après la naissance de ma sœur. Son couple a vécu des crises graves passées sous silence ; mon père a découvert qu’il avait eu une sœur avec le livret de famille entre les mains au moment du décès de son père. Une accumulation de chagrins et de difficultés financières ont été lourds à supporter. Ma grand-mère est aussi morte d’un cancer au foie. L’histoire m’a fait mieux comprendre la vie difficile de mes grands-parents.
Parfois des mémoires d’épidémies sont aussi transmises par les prénoms des saints : Elisabeth a fondé un hospice pour les lépreux, Gilles protège du cancer. Valentin protège de la peste. Sébastien protège des épidémies. Geneviève est invoquée contre les fièvres. Louis protège contre la tuberculose, et Séverin de la pleurésie.
Une des causes de l’insomnie peut être liée à la peur de ce qu’il peut survenir pendant la nuit, en lien avec un grave danger vécu par les ascendants. Il y a toujours des liens entre les symptômes et l’histoire familiale. Il y a ainsi des familles à cancer, des familles pulmonaires, et des familles de cardiaques. C’est par la mort que les fautes passées sont rachetées. La date de naissance du conjoint peut correspondre à celle d’un parent. On peut en trouver dans les dates de séparations ou de divorce.

Observez si dans l’arbre un fils est devenu chef de famille. La surprotection génère une angoisse de l’inconnu. Les enfants 1 4 7 et 2 5 8 puis 3 6 9 portent les mêmes mémoires. On trouve la même loi par rapport aux cousins.
Abordons les secrets de famille : L’arbre généalogique d’une personne est une hypothèse et rien d’autre. L’impossibilité de parler de sentiments refoulés provient des croyances du clan d’appartenance. Adultères, abus sexuels, manipulations de toutes sortes entrainant des escroqueries. Cela génère de la honte, les choses sont tues .Les non dits à la 1è génération forment des secrets de famille à la génération suivante, sous la forme d’un mal-être diffus. Parfois une filiation demeure secrète, et les suicidés sont passés sous silence. Si un enfant est né avec le cordon autour du cou ; il y a une mémoire de pendu dans l’arbre. On porte des écharpes ou au contraire on refusera d’en porter.

L’inconscient conduit au mystique pays des morts. On n’a pas toujours les réponses, la mémoire cellulaire ne se trompe pas. La toux peut être une trace dans l’arbre d’un mort de tuberculose. L’asthme de ma mère trace la vie de mon grand père parti sur le front pour la bataille de Verdun. De violents maux de tête relatent la vie dans l’arbre d’une personne morte d’un coup de révolver dans la tempe. Des mésententes dans le couple (parents/enfants) rejaillissent plusieurs générations plus tard. Mon père ayant vécu 2 guerres mondiales a toujours eu peur de manquer d’argent, mais cela est il réellement la seule raison ? Il m’a transmis cette peur dont je sors peu à peu.

Les enfants dans une famille savent ce que l’on ne dit pas. Des héritages spoliés sont bien volontiers oubliés. Dire la vérité permet de placer les responsabilités où elles doivent être. On se décharge de l’impuissance, la justice est rendue. Des troubles du colon viennent d’abus sexuels dont la personne a souffert. Il est recommandé de chercher la raison d’une pathologie.(constipation chronique, accouchement par césarienne, fratries de garçons venant d’histoires de viol dans la généalogie, la peur de la sexualité, anorexie, les féministes). La maladie de Crohn prouve que la personne est dans le contrôle et n’a pas coupé le cordon avec ses parents.
La maladie bleue est en mémoire avec la guerre de 14/18.La mère d’un enfant bleu est porteur d’un évènement qui lui a brisé le cœur, il peut y avoir un secret de filiation. Le sang bleu est un symbole d’aristocratie. Le diabète dit que mon grand-père vivait dans une tristesse profonde. Les maladies en « ite »parlent d’inflammations ; Elles proviennent de frustrations, toujours reliées à la colère : arthrite, bronchite, hépatite, otite, phlébite. Une anorexique a une basse estime de soi et un désir non avoué de disparaitre.

La leucémie est liée au désir de ne pas vouloir se battre pour obtenir ce qui représente le bonheur dans la vie de la personne. Des enfants leucémiques sont des enfants de remplacement. On trouve dans l’arbre un enfant mort 1 an avant sa naissance. Les os et la structure des lois et des principes du monde, c’est le message de la leucémie. Les mots du dos marquent un manque de support. Les reins sont en lien avec la peur. Souffrir du dos révèle de grandes préoccupations ; les responsabilités familiales, financières ; on se trouvera en principe avec une hernie discale.
Trop de chagrin dans la vie de ma mère, et l’impossibilité d’avouer et de dépasser un abandon d’enfant faute d’en avoir la force physique ont favorisé la maladie d’Alzheimer. Les pathologies des zones génitales sont liées à des tromperies dans l’arbre. Le cancer du sein est un problème de nid ; les enfants, la sœur, les frères, le conjoint ; une séparation d’avec un enfant vécue comme une mort. (le sein gauche porte sur la protection de la famille ; les enfants).Le sein droit est lié au partenaire. Les addictions sont la traduction de traumatismes. La rétention affective entraine des dommages.

La loyauté familiale s’exerce aussi par l’opposition ; la liberté se trouve dans le respect de soi et donc au travers des différences. Des femmes soumises dans l’arbre aboutissent à une féministe dans les générations suivantes.
Parlons un peu des dettes familiales ; La famille doit être un lieu de réconfort ou de désaccords, voire d’injustices. Ecrire une injustice permet de régler la dette qui s’y rattache. J’ai eu les deux pieds dans la boue, j’y ai laissé mes bottes, mais pas ma vie ni celle de ma famille. Tout a été calculé pour que je ne dispose d’aucun élément pour défendre mes droits. La petite dernière a été maitre à bord à force de calomnies.
En 1922, les arméniens fuient, ils partent de Turquie et entrent en France. L’ampleur des malheurs vécus n’est pas toujours connue des descendants. Voyager dans les racines familiales nous fait plonger dans la grande histoire, les choses surgissent du fond des eaux et se traduisent par des impressions. On peut être attiré par des pays ou des partis de l’histoire ou au contraire on éprouve de l’aversion. On comprend mieux pourquoi on s’intéresse aux Templiers, à l’inquisition, les guerres de religion (protestants et catholiques) ; Il y a eu des épidémies, et des catastrophes naturelles.

Oui nos ancêtres ont tremblé de rage ou de peur, en participant à la bataille de Verdun ; (14/18).Il y a eu la 2è guerre mondiale, la guerre d’Algérie. La dénonciation suffisait pour qu’une personne soit exécutée. Il n’est pas aisé de descendre jusqu’à la guerre de 100 ans, ou dans les Croisades ; période de foi ardente et de violence. Au cas où vous ne le sauriez pas, les femmes ont participé aux Croisades. Je suis née le 24 Aout, j’ai donc eu parmi mes ancêtres des personnes engagées dans des conflits de religion. Mais il y a 2 ans j’ai découvert que les templiers à Jérusalem ont tous été tuées par les musulmans à cette même date. Vous pouvez toujours vous laisser guider par vos inspirations, peut être y trouverez-vous des pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle.
Mes grands parents on émigrés d’Alsace pour l’Algérie, je suis partie d’Algérie pour revenir en France, Mes grands parents sont enterrés en Algérie. Les déplacements subis sont traumatiques mais entrainent des répétitions de non-choix, des difficultés dans les déplacements. Les vieilles mémoires remontent et nous rendent pendant un temps vulnérables. Les métiers de « bouche » parlent de faim et de misère. Souvent l’injustice vécue par les ancêtres se répare dans l’investissement pour des causes ou le choix d’un métier (celui d’écrivain). Je ne m’aventurerai pas à parler de ce que vivent les descendants de bourreaux.
Ne vous voilez pas la face nous portons la mémoire de l’histoire de humanité.
Les Celtes étaient constitués en tribus indépendantes, ayant leurs dieux et leurs cultes qui ont survécu au travers de fontaines miraculeuses (lieux de pèlerinage). Les chapelles ont remplacé les sanctuaires druidiques. Les sylphes, gnomes feux follets remmenèrent au passé celtique. Les sacrifices humains y étaient pratiqués (sur les ennemis et criminels). Le druide est le gardien de la sagesse.

Nos racines plongent dans leur civilisation et l’histoire continue.
Les croisades s’achèveront avec la mort de Saint Louis devant Tunis en 1270. Nous passerons sous silence les massacres qui ont eu lieu. La peste fait des ravages ainsi que les guerres de religion. (St Barthélemy) Puis nous connaitrons la Révolution et les guerres napoléoniennes. De tout ce sang versé nous portons les empreintes. Sur le plan énergétique nous parlerons d’archétypes transgénérationnels .La vision de la psycho généalogie se trouve très élargie. Ces archétypes transgénérationnels sont des schémas bloquants transmis de génération en génération. L’évènement à l’origine du problème est perdu depuis longtemps. Ex : une petite fille se croit abandonnée par ses parents dévorés par les lions, elle décide de ne plus aimer personne. Ce vœu est inscrit dans les mémoires cellulaires.

Le schéma de souffrance se transmet aux descendants, il se retrouve dans les fonctionnements de survie, les peurs. Le transgénérationnel agit comme une malédiction, il met des limites dans la vie de la personne et empêche d’accéder à la liberté d’être. Savoir que nous portons le vent de l’histoire et Dépasser la mémoire du clan permet de comprendre l’être humain et les peurs archaïques que nous portons.
La peur des barbares occupe la mémoire collective. Il y a aussi la peur des dénonciations, pendant les guerres de religion, la terreur, la 2è guerre mondiale. Quand il a été brulé De Molay a maudit le pape et le roi jusqu’à la 13è génération. Il y a un stress d’une prophétie négative tout comme il y a un regard positif. Le passé doit rester dans son lieu et dans son temps.
Mes racines terriennes me conduisent à un voyage en Alsace et en Lorraine. Cette terre appartenait à l’homme de Neandertal, elles ONT appartenu au duché du saint Empire germanique. Elle fut traversé par la peste, les guerres, la famine pour devenir un état libre. Occupés par les armées françaises, elle revient au duc puis revient sous la France, pour être cédés aux allemands. La lorraine est sortie meurtrie de la guerre de 30 ans ;( 1618-1648) Des atmosphères, des paysages s’infiltrent en nous par nos racines, ainsi que les mémoires d’injustices et de drames.

Quand je suis partie d’Afrique du Nord, il faisait un temps gris, et un vent froid soufflait puissamment. Chaque fois que je suis dans ce contexte extérieur, je me sens nostalgique. Si des ancêtres ont été chevaliers, on génère un sens de l’honneur développé. Les pieds noirs sont arrivés de l’ouest du Canada.
Il existe des familles déracinées, qui portent des souvenirs, des gouts, une culture, et ... des traumatismes. Nos racines sont multiples. L’androgynie est représentée avec un pénis et deux seins ; symbole du Soi qui transcende les 2 sexes pou faire l’unité dans le Soi.
Parlons des enfants adoptés : ils ont un accès partiel à leur histoire. Tout est regroupé dans un dossier remis aux parents. Ces informations contribuent à la formation de la personnalité ; il y a des trous noirs, des angoisses, de la culpabilité, des révoltes contre les parents adoptifs. Ceux adoptés à l’étranger, portent la mémoire collective du pays de ses racines.
Les métiers choisis donnent une piste de réflexion. Les métiers d’éducateurs ; instituteurs, professeur, sage-femme, pédiatre, parlent d’abandon dans l’arbre. Un professeur de philo fait état de rabbins dans l’arbre. Travailler dans un centre hématologique en clinique parle de sang (filiation, femmes qui avortent) les pompiers et assureurs sont liés au feu et à l’eau. Avocats et policiers ont des hors la loi dans l’arbre. Les comptables règlent des comptes familiaux, remettent de l’ordre ;

Les métiers de secrets évoquent des secrets de famille .Les métiers de la justice réparent des injustices dans l’arbre (notaires, médecins, psychologie).Un dentiste extrait les racines. Une secrétaire a des secrets à taire. Les vendeurs de biens immobiliers et les architectes rappellent des histoires de querelles d’héritage, des migrants, de biens spoliés. Les écrivains, et journalistes ont des troubadours dans l’arbre. Saint Laurent est le patron des agents de police, Saint Benoit celui des agriculteurs. Saint Yves est le patron des huissiers.
Je terminerai ainsi : vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont Fils et Filles de la Vie, ils viennent à travers vous mais ne sont pas vous. Donnez leur votre amour, mais pas vos pensées. Accueillez leur corps, ne prenez pas leur âme. Leurs âmes habitent la maison de demain. La vie na va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.
L’exploration de l’histoire familiale donne un « sens », après seulement vient la possibilité du choix, et la liberté. Nous sommes constitués de notre essence originale, à laquelle d’autres essences ethérées. Notre passé vit dans les profondeurs inférieures ; c’est notre conscient rationnel. Mettre en lumière nos parts d’ombres agissantes est le couronnement de notre singularité née du chaos et destinée à briller comme une étoile.

Source: mfrenard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents