En entrant dans cet espace, vous pourriez bien vous y rencontrer. Découvrir vos profondeurs et lever tous vos blocages. Et retrouver l'apaisement. Un voyage vers soi à travers l'infini de l'arbre familial, son champs des possibles et la Psychogénéalogie.

La Psychogénéalogie expliquée ici 2 ème partie

La Psychogénéalogie expliquée ici 2 ème partie

Je vous conseille de lire : le syndrome du jumeau perdu. Il pourra avoir un ami proche ayant le même prénom que lui ou la même date de naissance. Quand un enfant meurt à la naissance, L’enfant suivant est un enfant de remplacement. La recherche de la sœur perdue déclenche un mal être intérieur. Cet enfant porte la dépression de sa mère qui a perdu un enfant. Un allaitement prolongé marque la fusion entre la mère et l’enfant. La tétée est un réconfort. Cherchez et vous verrez que les problèmes se trouvent chez les parents de vos grands parents. Le choix du prénom n’est pas anodin ; c’est l’enfant qui le souffle à sa mère. Il s’associe à une fidélité inconsciente.
J’ai choisi le prénom d’Isabelle pour ma fille en fidélité à ma grand-mère paternelle, de plus c’est le prénom d’une reine. Elle en a la noblesse. Je sais aujourd’hui que ce prénom vient de l’hébreu : El Yah Beth. (Elisabeth). Isabelle de France est la sœur de Saint Louis. Connaissez-vous le dicton : Le temps qu’il fait le jour d’Isabelle, dure jusqu’aux Rameaux.

L’hypothèse la plus plausible est qu’un aïeul a travaillé avec un roi. Autrement dit : des ancêtres ont baigné dans la Révolution. Allez encore vérifier du coté de la lorraine. (Aux alentours des années 1650.). Cet enfant peut être une réparation d’abandon dans l’arbre. J’ai donné le prénom de Nicolas à l’enfant de Jean Philippe et de Marine, Y a-t-il un deuil non fait ? Nicolas est le patron de la Grèce et de la Lorraine. Un procès a été perdu d’une façon injuste. On y trouve de l’alcoolisme. On trouvera dans l’arbre des bateliers, voyageurs, pécheurs les grands parents sont originaires de Bretagne. Trouvez-vous la date du 6/12 dans l’arbre (date de la St Nicolas) ?
Le prénom de Jean donne ange (anagramme). Y a-t-il des enfants mort-nés dans l’arbre ? Les prénoms de Patrick et Patricia, on ira chercher des mémoires en Irlande. On trouvera des origines nobles dans l’arbre. Au contact de la noblesse on a appris les bonnes manières et on les transmet. Le prénom de Nadège vient de Russie, il est lié au communisme. Des mémoires de migrants peuvent se trouver dans l’arbre.

Les prénoms de Laure et Laurence parlent d’argent ; l’or est une monnaie d’échanges. Il y a des pertes d’argent dans l’arbre. Les ancêtres de Laure viennent souvent de Pologne. Il peut y avoir un noyé dans l’arbre. On peut trouver dans l’arbre des morts par noyades avec pertes de biens.
Il en va de même de Sandrine : Tout ce qui touche aux Cendres. Regardez dans les morts de la guerre de 1940 et les tranchées de 1914. Il y a des liens avec l’Egypte. La bibliothèque d’Alexandrie a été brulée. On trouve des rois, des tsars, des papes (Alexandre).
Florent parle d’un ancêtre mort par noyade dans l’arbre.
Le prénom de Philippe fait appel à des mémoires de chevaux. Cherchez des cavaliers dans l’arbre et des accidents de charrettes. Claire amie de St François d’Assise ; Des ancêtres peuvent avoir été religieux, Il peut y avoir des histoires d’amours platoniques. Louise est le prénom de ma grand-mère maternelle (et aussi le mien), Il porte en lui la mémoire d’un aïeul très aimé. Les mémoires réveillées portent des souvenirs dramatiques.

Pour connaitre l’histoire de Christine dans ma famille j’ai du aller chercher un Christian dans l’arbre. D’ailleurs elle a quitté la maison pour suivre un Christian. Il y a une Joséphine cachée dans la lignée de Joseph. Elise a conduit à Isabelle en lien avec le sang bleu. Dans les familles très catholiques on donnait le prénom de Marie à une fille. Dimitri fait penser aux guerres napoléoniennes et à la Russie.
Les prénoms de France et François renvoient à des migrants. Frédéric renvoie aux croisades. Bertrand est en relation avec la noblesse, la chevalerie et le Moyen Age. Maurice fait mémoire à un pendu, et aux maures. Dominique fait mémoire à des biens perdus, Pierre évoque les querelles d’héritage. Du prénom Claude descendent 3 empereurs romains : Tibère, Claude et Néron ; ils parlent de handicaps aux jambes. Les 2è et 3è prénoms parlent des grands parents. Le cas du prénom de Lydie est l’assurance d’un inceste dans l’arbre.

Il peut y avoir un flottement sur le choix du prénom au moment de la naissance : ce sera le cas des prénoms mixtes. Je voudrais ajouter que le jour de la naissance porte le nom d’un saint. Mélanie porte une mémoire de souillure dans son arbre généalogique. (Cancer de la peau).
Le nom de famille vient d’un lieu, d’un métier ou d’une particularité physique ou un trait de caractère. Renard fut un cultivateur et un horloger.
La dépression est insidieuse et se transmet de génération en génération. Le cerveau n’est pas le seul organe qui stocke la mémoire cellulaire. Les greffes d’organes prouvent qu’il y a une mémoire cellulaire et elle aussi stocke les données. L’inconscient familial s’abreuve aux sources de l’inconscient collectif par l’histoire des régions. Si les signes ne sont pas compris nous sommes dirigés vers les origines de différentes façons. Retrouver les traces de l’histoire familiale est une nécessité pour régler les problèmes.

Cela permet de s’enraciner en apprenant dans quel climat politique ont vécu nos aïeux. Par exemple, l’Afrique du Nord où je suis née a été un haut lieu de bagnes militaires à une certaine époque. Cette ville existait aussi à la période Atlante. Le livre de V Hugo dans son livre « les Misérables » me bouleverse par l’étroitesse d’esprit de l’inspecteur Javert, cet homme ne se remet jamais en question et au final, il se suicide pensant avoir trahi quelque chose ; mais quoi ? Mais j’ai aimé « sans famille »ce livre traduit ma vie d’une certaine façon. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté de parrainer une petite fille Mongole, il s’agit d’une réparation.

Vivre à la Réunion peut parler de séparation dans l’arbre généalogique. Rester sur le même territoire représente une fidélité à une histoire familiale plus ou moins bien vécue. Choisir de partir vivre ailleurs indique une nécessité de rompre avec l’histoire familiale plus ou moins bien vécue, parfois trop présente. On choisit la liberté de l aventure. La problématique de protection d’une descendance imprimée dans les lieux ressort d’une occupation militaire. On trouve une difficulté à gérer un patrimoine.

On est attiré par des lieux, ou une époque. On éprouve de la terreur devant la guillotine (mémoires de la révolution) ; de la pendaison, ou de la torture, (l’inquisition) ; la peur de se noyer ou du feu. La peur de manquer d’argent est liée à la pauvreté dans l’historique familial. J’ai vécu dans ma vie dans un mal-être inexplicable ; apparemment j’étais aimée de mes parents ; J’ai fini par découvrir des choses non-dites ; depuis mon mal-être a disparu. Ma mère a refoulé un évènement traumatisant dont j’avais hérité. Les vieilles histoires se rappellent à nous au travers de nos amours et des lieux.

J’ai ainsi découvert dans l’arbre généalogique de l’histoire familiale de mes fils une union avec le nom de famille de mes filles dans la région de Bordeaux. On retrouve dans les registres paroissiaux des noms que l’on retrouve dans des prénoms de nos collègues. En 1709, Paris a connu la grande famine ; à vérifier dans l’arbre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article