Conséquences de non désir de grossesse

Conséquences de non désir de grossesse

C'est curieux en ce moment je ne fais que rencontrer des personnes qui souffrent de la même problématique.
Que ce soit dans le cadre d'une recherche généalogique ou en discutant avec de simple connaissance je m'aperçois d'un point commun à chaque histoire entendue.
Et c'est là que je me pose la question justement par rapport à des égrégores, des inconscients collectifs selon la période de l'année.

En résumé , toutes ces personnes me racontent le début de leur vie, les conditions de leur conception et surtout le fait POUR CHACUNE de ne pas avoir été désirée.

Et je m'aperçois aussi des dégâts inconscients que cela engrenge.

Alors je me dis à moi même, c'est drôle cette période de Décembre, ce Noël qui va accueillir le '' petit Jesus'' dans la crèche, le Messie, enfin l' enfant tant attendu.
Et toutes ces histoires qui racontent tout l'inverse, l'enfant que l'on ne veut pas, que l'on rejette, l'enfant qu'on tente même d'éliminer en vain pour certain, l'enfant de la discorde, de la haine chez d'autre....
Comment pouvons nous à partir de ce point de départ dramatique, apprendre à recevoir, apprendre à aimer, savoir comment s'aimer soi même si déjà le transposé de naissance s'inscrit à l'encre du dèsamour, de la haine ou de la violence ?

Bien souvent ces sentiments de rejet, d'abandon se feront ressentir dans les relations amoureuses par exemple.
'' je vais m'attacher à l'autre, me ligotter à lui afin de ne plus jamais avoir à ressentir ce rejet''.
Dans une passion par exemple tournée vers l'au delà: ''et oui car c'est là qu'est ma place en réalité''.
A travers une maladie de peau envahissante pour prouver qu'on n'est pas '' désirable''.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :